Accueil »Actualités »Dernières Actualités

Communiqué de Presse : La journée mondiale de lutte contre le sida 2022 sous le signe du rattrapage

retrouvez le communiqué de presse dans sa version originale

La journée mondiale de lutte contre le sida 2022 sous le signe du rattrapage

A l’occasion de la Journée Mondiale de Lutte contre le VIH, la Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS) souhaite rappeler que 40 ans après sa découverte, le VIH circule toujours.

En 2021, le monde comptait ainsi 38,4 millions de personnes vivant avec le virus, dont 1,7 million d’enfants. Chaque jour, 4 000 personnes sont infectées par le VIH. Si les tendances actuelles se poursuivent, 1,2 million de personnes seront nouvellement infectées en 2025, soit trois fois plus que l’objectif de 370 000 nouvelles infections fixé pour 2025 par les objectifs de l'ONUSIDA. En 2021 encore, 650 000 personnes sont mortes de maladies liées au sida, ce qui représente une mort par minute. La crise sanitaire liée au Covid, puis la guerre en Ukraine, ont pesé négativement sur la lutte contre le VIH/sida mettant à mal des années de progrès en matière de dépistage, de prévention et d’accès aux traitements. Le nombre de personnes sous traitement contre le VIH n’a ainsi augmenté que de 1,47 million en 2021, contre des augmentations nettes de plus de 2 millions de personnes les années précédentes.

En 2021 en France, selon Santé Publique France, ce sont près de 5000 personnes qui ont découvert leur séropositivité en France, alors même que les activités de dépistages du VIH n’ont pas encore atteint leur niveau d’avant la pandémie de Covid19. On déplore que parmi ces nouveaux diagnostics, près d’un tiers le découvraient à un stade avancé.

Pourtant, nous pouvons arrêter les nouvelles contaminations !

Les différents moyens de prévention de l’épidémie doivent donc être connues de l’ensemble de la population. Le dépistage du VIH, sans frais et sans ordonnance est possible pour tou.te.s assuré.e.s dans tous les laboratoires d’analyses médicales. La prescription de la Prophylaxie Pre-Exposition (PrEP) comme outil préventif est possible par tout médecin et elle est prise en charge au même titre que la prescription de préservatif externe. Selon, les dernières données d’Epiphare, l’utilisation de la PrEP s’élargit progressivement aux autres populations exposées que les HSH des grandes métropoles, mais ce phénomène reste marginal et nous appelons à ce que l’ensemble des personnes exposées, sur tout le territoire, bénéficient de ce moyen de prévention.

Le dépistage large et la mise rapide sous traitement des personnes vivant avec le VIH les rend indétectables et non transmetteurs ; c’est une information capitale pour lutter contre la sérophobie.

Les avancées scientifiques ont, certes permis d’alléger le traitement contre le virus, mais ce dernier reste une obligation et une contrainte pour les personnes vivant avec le VIH. Cette recherche médicale vis-à-vis du VIH doit donc continuer à être soutenue.

Enfin, l’accès au soin à toutes les populations doit être toujours facilité. Les récentes limitations de l’Aide Médicale de l’Etat ont pour conséquence d’éloigner de la prévention, du dépistage et du soin les plus précaires et les plus exposés au virus.

Pour ces raisons, la Société Française de Lutte contre le Sida souhaite rappeler à l’occasion de la Journée Mondiale de Lutte contre le VIH/sida, que la lutte n’est pas finie et que tous les moyens doivent être mis en œuvre et à disposition pour en finir avec l’épidémie.

mis en ligne le 01/12/2022

Avis concernant le seuil de CD4 en dessous duquel les patients vivant avec le VIH qui souhaitent se faire vacciner contre le Monkeypox doivent bénéficier d’un schéma à 3 doses

Cet avis est rendu sur demande de la Direction Générale de la Santé dans le cadre de la mise en œuvre de la vaccination préventive contre le Monkeypox auprès des personnes exposées

télécharger l'avis

mis en ligne le 04/08/2022 / mis à jour le 18/08/2022

Journées thématiques SPILF/SFLS

Formation en Région 2022
Prévention du risque infectieux en populations particulières
  • Migrants et risque Infectieux : vendredi 30 septembre 2022 / 9h-18h
  • Immunodéprimés et risque infectieux : samedi 1er octobre 2022 / 9h-16h
à NICE, Auditorium le Galet Hôpital Pasteur2 – 30 voie romaine 06100
 
Inscription gratuite obligatoire par e-mail : c.cheneau@infectiologie.com

Télécharger l'annonce du congrès

mis en ligne le 06/07/2022 / mis à jour le 06/07/2022

Note d’information de la SFLS et de la SPILF sur l’infection à Monkeypox

Ce document a pour objectif dinformer les professionnels de santé des centres de santé sexuelle et services dinfectiologie prenant en charge les personnes exposées à l’infection au virus Monkeypox, aussi appelée variole du singe, pour leur permettre de répondre au mieux à leurs interrogations. 

Télécharger la note d'information - Mise à jour du 11/07/2022

mis en ligne le 16/06/2022 / mis à jour le 11/07/2022

Positionnement de la SFLS sur l’indication du traitement post-exposition au VIH en cas de piqûre malveillante d’origine inconnue

Depuis quelques mois, en France comme dans d’autres pays européens, des personnes sont amenées à consulter les services d’urgences, les centres de dépistages (CeGIDD) ou les unités médico-judiciaires suite à de possibles piqûres d’origine inconnue en milieu festif ou autres. 
Les soignant.e.s en charge du conseil autour des accidents d’exposition au virus ont été largement sollicité.e.s dans ce cadre. Les décisions restent difficiles à prendre dans un contexte très médiatisé et très anxiogène pour les consultant.e.s. 
La Société Française de Lutte contre le Sida souhaite rappeler les recommandations de prise en charge post-exposition pour risque viral VIH/VHB/VHC en cas de lésion à travers la peau, adaptées au cas de suspicion de piqûre malveillante d’origine inconnue. 

Télécharger les recommandations

mis en ligne le 19/05/2022

Congrès

Recommandations

Epidémiologie


Informations Professionnelles

Facebook

Liens

Autres